Une étoile chez nos amis de l’auberge Tiezegh

Bravo à Baptiste Denieul pour son étoile !

Vouloir ouvrir sa propre auberge peut donner envie : être à son compte, rencontrer de nouvelles personnes tous les jours, participer à un esprit de communauté, ou même se servir de la présence de voyageurs pour mettre la patte aux tâches quotidiennes. On sait que l’esprit d’une auberge (et spécialement des auberges de jeunesse) est bien plus ouvert et solidaire que ceux des hôtels. Cependant, avant de vouloir s’établir en tant qu’hôte dans une auberge, il faut connaître les conditions de cette création, mais aussi savoir ce qui pourrait vous attendre dans votre expérience, comme les désagréments que vous pourrez rencontrer dans votre quotidien.

Les coûts

Vouloir s’établir en tant qu’hôte d’une auberge requiert un premier financement assez important. En effet, selon des études faites selon les coûts globaux pour tous les types d’auberges (permis de construire, assurances, équipements…), il faut compter de 15000 à 30000 euros d’investissement de départ. La somme de 15 000 euros représente réellement le strict minimum pour présenter des installations fonctionnelles.

Connaître sa cible et s’adapter

C’est le point crucial lorsque vous commencez votre activité : vous devez savoir quels types de voyageurs vous souhaitez accueillir. S’il s’agit de jeunes de passage, ou venant dormir pour quelques nuits après des soirées de fête, vous pouvez mettre des équipements pouvant répondre à leurs besoins : salle commune, équipements de soirées… Au contraire, si vous recevez des randonneurs, ou des personnes souhaitant plus de calme, concentrez vous sur le confort que propose votre auberge.

Les formalités à connaître

Tout d’abord, vous créez une entreprise à but lucratif. Il est donc évident de devoir déclarer, comme pour toute création d’entreprise, de créer la structure sous une forme juridique (à ce propos, il y a un document intéressant fourni par la Synagri à ce sujet). Il faudra donc à ce titre rédiger et signer les statuts constitutifs de l’entreprise, et publier un avis de constitution dans le Journal d’Annonces Légales.

Pour bénéficier du titre d’auberge de jeunesse, il est alors essentiel d’obtenir l’agrément relatif à l’accueil des jeunes délivré par le Ministère de la Jeunesse et des Sports. Pour les plus jeunes ou les sorties scolaires, il faut détenir l’agrément relatif à l’accueil de scolaires, délivré par le Ministère de l’Éducation Nationale. Si votre auberge souhaite organiser des séjours ou des visites, elle devra être agrémentée par le label Tourisme.

Avoir en sa possession l’ensemble de ces agréments donnera plus de crédibilité à votre auberge, ce qui donnera plus de chances à votre entreprise d’obtenir plus de clients.

Cet article a été publié dans News. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.